Echanges de vœux du nouvel an 2020 au 5ème contingent burundais de la MINUSCA 

Les cérémonies d’échanges de vœux du nouvel an 2020 entre les militaires du 5èmecontingent burundais de la MINUSCA le samedi 4 janvier 2020 à Sibut ont été caractérisées par une grande joie et ont commencé par une messe d’action de grâce.

Dans son discours  de circonstances, le commandant du 5ème contingent burundais de la MINUSCA,  le Lieutenant-colonel Haringanji Emmanuel a fait savoir que c’est une bonne occasion pour chacun de faire son introspection pour voir ses réalisations au cours de l’année écoulée et en remercier le Tout Puissant. Aux militaires du contingent,  le Lieutenant-colonel Haringanjileur a souhaité  que l’année 2020 leur soit une année  de  paix, de prospérité et de bonne réussite dans la mission qui leur est assignée. 

Prenant la parole  au nom des invités, Gilles Xavier NGUEMBASSA, sous-préfet de la Kemo a, lui aussi, souhaité aux participants dans ces cérémonies en général et aux militaires burundais en particulier une heureuse année de 2020. Soulignant le rôle du contingent burundais de la MINUSCA, Xavier NGUEMBASSA a vivement remercié l’armée burundaise pour avoir accepté de venir en aide à la population centrafricaine qui, comme il l’a fait savoir,  était dans des situations difficiles. « On connait les bons amis pendant les moments difficiles », a indiqué le sous-préfet de la Kemo. Se référant aux patrouilles conjointes souvent faites par les éléments du contingent burundais de la MINUSCA et des  Force Armées Centrafricaine (FACA), il a souhaité que ces bonnes collaborations entre ces deux corps se renforcent d’avantage. 

Ces cérémonies ont été ouvertes par un match marquant la fin du tournoi de football qui opposait les équipes des différents services du contingent. Elles ont été aussi marquées  par une prière œcuménique et des danses variées. Les représentants des Eglises Catholique, Musulmane, du Groupe Biblique et Adventistes du 7eme jour ont tour à tour présenté leurs prières d’actions de grâce. L’aumônier Nzoya  Bonenture a, dans son homélie,  prié Dieu pour qu’il donne aux chefs une intelligence sur les choses divines et, aux malfaiteurs, qu’il leur aide à changer et à se retirer des ténèbres. 

Nous vous informerions qu’étaient présents dans ces cérémonies des invités entre autres les représentants de l’administration locale comme le sous-préfet de la préfecture de Kemo, les représentants de l’Eglise catholique comme le Vicaire du diocèse de Kagabandoro, les sœurs de la congrégation Benemariya de Dekoa, les représentants des forces de sécurité locales, les représentants des contingents pakistanais et népalais ainsi que des observateurs de la Minusca.

 

 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.