Les femmes du 14e contingent burundais de l’AMISOM ont célébré la Journée internationale de la femme.

Les femmes militaires déployées dans le 14e contingent burundais de l’AMISOM se sont jointes aux autres femmes du monde pour célébrer la journée internationale de la femme le 8 Mars. Les cérémonies se sont déroulées à Jowhar Air Field et ont été agrémentées par des danses et chants traditionnels burundais.

La journée internationale de la femme est connue pendant des décennies sous l’appellation de  « journée internationale des droits des femmes. » Cette journée spéciale puise ses racines dans de nombreuses manifestations des femmes, dont les luttes ouvrières pour le suffrage universel féminin, en Amérique du Nord et en Europe ou tout début du 20e siècle.  Les femmes réclamaient le droit de vote, de meilleures conditions de travail au même titre que les hommes et l’Egalite entre les hommes et les femmes.  C’est dans cette optique que les femmes militaires déployées dans le 14e contingent burundais de l’AMISOM se sont jointes aux autres femmes du monde dans la célébration de la journée internationale de la femme, célébrée le 08 mars de chaque année.

                                                La loyauté de la FDNB dans le respect des droits des femmes

 Dans son discours,  le Général de Brigade Elie Ndizigiye, commandant du 14e contingent burundais  a félicité les femmes en général et les femmes militaires qui sont en mission de maintien de la paix en particulier. « La FDNB a pris le devant  pour intégrer  massivement les femmes dans ce corps et des textes et lois pour ces femmes  ont été mis en place.» a-t-il souligné. En outre, « la Résolution 1325 adopté le 31 octobre 2000  par le conseil  paix et sécurité de l’ONU  demande aux parties aux conflits armés de prendre des mesures spéciales pour protéger les femmes et les filles contre les actes de violence pendant les guerres et de leur donner la possibilité de participer aux processus de paix enfin de trouver des solutions à long terme », a-t-il précisé.

                                              La vaillance féminine dans les OMP a boosté la réussite opérationnelle

Le commandant du 14e contingent burundais  a fait savoir que la participation des femmes dans les OMP en Somalie, en République centre africaine, au Sud Soudan et ailleurs a boosté la réussite. Il a alors salué le rôle incontournable des femmes dans les missions de maintien de la paix. Selon lui, le résultat est satisfaisant.  Il a en outre  indiqué  qu’actuellement, on enregistre quatre-vingt-dix-neuf militaires femmes qui prestent  au sein du 14e contingent burundais de l’AMISOM. Il a solennellement rassuré que le contingent dont il est le commandant fait et fera toujours feu de tout bois pour honorer les droits des femmes prévus dans l’agenda des OMP.

Quant au représentant  du SRCC dans le secteur 5 où le contingent burundais opère, l’esprit chevalier a poussé certaines femmes à sacrifier leur vie sur le champ de bataille en Somalie. Et de demander aux participants de prendre une minute de silence en mémoire de ces héroïnes. Il a invité tous les hommes d’aider les femmes pour que leur représentativité dans tous les secteurs soit satisfaisante. De même que le Général de Brigade Elie Ndizigiye, il salue la contribution féminine dans les réalisations déjà accomplies par l’AMISOM. Il a alors promis que l’AMISOM  va dorénavant prévoir des formations propres aux femmes qui leur permettront de devenir davantage  professionnelles

                                            Les femmes du 14e contingent burundais, satisfaites de leur représentativité à la FDNB

 Selon Madame le Capitaine Concessa  Habonimana, la représentante des femmes militaires du 14e contingent burundais, la journée internationale de la femme est cruciale. Elle désillusionne que la journée du 08 Mars n’est ni l’occasion de s’émanciper des hommes ni celle de décerner des cadeaux aux femmes comme certains y croient. Au contraire, explique-t-elle, elle est plutôt une opportunité de faire une analyse approfondie sur la représentativité féminine dans tous les domaines. Pour que les femmes soient suffisamment représentées, il faut aussi intégrer les femmes dans les postes de prise de décisions qui leur permettent d’exprimer ce dont elles sont capables, a-t-elle ajouté. Toutefois, la représentante des femmes du 14e contingent burundais exprime un sentiment de satisfaction à l’ égard des efforts déjà consentis par la FDNB en ce qui est de la promotion des droits des femmes militaires. Toutefois,  elle  interpelle les autorités de cette institution de revoir à la hausse  la  représentativité féminine dans la FDNB.

 Les cérémonies ont été agrémentées par des chants et danses traditionnels burundais. Les participants ont par après partagé un verre dans une ambiance bon enfant.                                                       

                                    

                                                                               

                                                                                                                                                       Lt Roger BARARUNYERETSE

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.