HISTORIQUE DE LA FDNB

HISTORIQUE DE LA FDNB

La Force de Défense Nationale du Burundi (FDNB), dans sa configuration actuelle, résulte d’une longue évolution socio-politique.

L’Armée burundaise en tant que Force de Défense de la patrie a évolué au fil du temps. Elle a donné au Burundi ses frontières actuelles sous le Roi NTARE RUGAMBA, dont les exploits sont restés gravés dans la mémoire collective.

Pendant la période précoloniale, sous les divers règnes, la défense du Royaume était assurée par les guerriers du Roi qui résistèrent à plusieurs tentatives d’invasions  venues d’horizons divers. On citerait à titre d’exemples la résistance menée par le Roi MWEZI GISABO face aux esclavagistes arabes d’abord et aux colons allemands au 19ème siècle ensuite.

On ne peut pas passer sous silence que la capitulation du Roi MWEZI GISABO en 1903 face aux Allemands est intervenue au terme d’une longue résistance ayant démontré la bravoure des Burundais et une structure de défense bien organisée.

L’Armée Burundaise moderne remonte à 1960 quand fut créée la Garde Territoriale sous la colonisation belge. Durant la période coloniale, la force en charge de l’ordre et de la sécurité publique au Burundi était constituée essentiellement d’agents congolais sous l’encadrement d’officiers et de sous-officiers belges.

Au lendemain de l’indépendance du Congo en 1960, des troupes belges furent envoyées précipitamment au Burundi pour pallier le départ précipité des unités congolaises de la force publique. 175 soldats furent recrutés et formés à la hâte la même année par la Belgique. En 1962, le Burundi accéda à l’indépendance sans armée à proprement parler. Or, l’indépendance signifiait la reconnaissance d’un Burundi capable d’assurer sa souveraineté. La sécurité du Burundi fut donc confiée à deux unités à savoir la Gendarmerie qui assurait  la sécurité intérieure et l’Armée Nationale qui fut chargée de la sécurité des frontières. Le 01 juillet 1962, il eut création du Secrétariat d’Etat à la Défense.

L’évolution et la restructuration de la Force de Défense Nationale du Burundi

La Force de Défense Nationale du Burundi a subi, à travers le temps, diverses   restructurations. Ces dernières se sont effectuées selon deux impératifs majeurs à savoir la stratégie de défense et la volonté politique. Voici ci-dessous les moments de ces restructurations:

  • Du 23 janvier 1965 au 07 mars 1967, l'armée burundaise s'appelait Forces Armées (FA) comme mentionnée dans l'Arrêté Royale No 001/614.
  • Le 07 mars 1967, a eu lieu l’intégration de la Gendarmerie aux Forces Armées Burundaises. La Gendarmerie participait à la défense du territoire. C'est à partir de cette date que l’appellation de Forces Armées (FA) se change en Forces Armées Burundaises (FAB).
  • Le 07 mars 1967, fut nommé le Major Albert Shibura, Commandant en Chef des Forces Armées Burundaises. 
  • Le 6 mai 1967, il y eut nomination du Capitaine-Commandant Thomas Ndabemeye, commandant en chef des Forces Armées du Burundi avec rang de ministre en remplacement du Major Albert Shibura.
  • Le 31 décembre 2004 a eu lieu l’intégration des ex-Partis et Mouvements Politiques Armés dans l’armée gouvernementale. Trois Etats-majors dépendant de l’Etat-major Général, à savoir l’Etat-major Interarmes, l’Etat-major Logistique et l’Etat-major Formation furent crées. Il y eut également le changement de l’appellation : les Forces Armés Burundaises (FAB) deviendront la Force de Défense Nationale (FDN) ;
  • La Loi Organique promulguée le 20 février 2017, a apporté des innovations au niveau de la structure de la FDNB. En remplacement des trois Etats-majors ci-haut cités, on a mis en place trois composantes qui dépendent de l’Etat-major Général : La Force Terrestre, la Force Aérienne et la Force de la Marine.

 

Succession des Chefs d’Etat-major

Les Chefs d’Etat-major Général  se sont succédé comme suit :

Après la promulgation de la Loi Organique régissant la FDNB, l’appellation "Chef d'Etat-major " est devenu "Chef de la Force de Défense Nationale du Burundi".

La FDNB et les Missions de Maintien de la Paix

A partir du 25 décembre 2005, lorsqu’ une équipe de 10 observateurs ont été envoyés au Darfour,  la FDNB  a commencé à participer aux opérations de maintien de la paix sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies, de l’Union Africaine et dans le cadre des organisations sous régionales. Dans toutes ces organisations, les militaires burundais sont appréciés quant à leur contribution dans la recherche de la paix dans les différents coins du monde.

Add new comment

Restricted HTML

  • You can align images (data-align="center"), but also videos, blockquotes, and so on.
  • You can caption images (data-caption="Text"), but also videos, blockquotes, and so on.