Le curage anarchique des rivières constitue une menace

Curage anarchique

Le président du comité de pilotage du projet «Ewe Burundi urambaye», le Général Prime Niyongabo, a effectué le 03 septembre 2020 une descente sur les rivières qui traversent la ville de Bujumbura. Le but était de s’enquérir de la façon dont le curage se fait sur ces rivières.

Dans le cadre du projet « Ewe Burundi urambaye », le président du comité de pilotage de ce projet le Général Prime Niyongabo a précisé que chaque province doit organiser des activités allant dans le sens de la mise en œuvre de ce projet. C’est dans cette logique que le Général Prime Niyongabo a effectué une descente, en Mairie de Bujumbura, sur les cinq rivières qui traversent la ville de Bujumbura. C’est notamment la rivière de Kanyosha, de Kizingwe, de Mugere, de Mutimbuzi et la rivière de Ntahangwa.

Lors de cette descente, le Général Prime Niyongabo était en compagnie du maire de la ville de Bujumbura, Jimy Hatungimana ; du Commissaire Général de l’Office Burundais de l’Urbanisme, de l’Habitat et de Construction (OBUHA) Jean Claude Ngenzi ; du Directeur Général de l’Office burundais des Mines et carrières(OBM), Jean Claude Nduwayo ainsi que d’autres autorités œuvrant dans le domaine de l’environnement. Ils ont tous constaté que les gens extraient en toute quiétude le sable, le moellon et le gravier dans toutes ces rivières de façon anarchique et sans aucune autorisation des autorités habilités. Ces activités qui s’effectuent dans ces rivières constituent une menace évidente pour les habitants de la ville de Bujumbura, surtout ceux qui sont proches de ces rivières.    

Le Général Prime Niyongabo a souligné que toutes les autorités habilitées vont travailler en synergie pour que les travaux de curage respectent les normes et s'effectuent d'une manière coordonnée. Le Commissaire Général de l’OBUHA a quant à lui précisé que les travaux de curage doivent s’effectuer suivant les normes bien reconnues. Il a de ce fait recommandé que les travaux d’extraction de quoi que ce soit dans ces rivières soient suspendus jusqu’à nouvel ordre. Le Directeur de l’OBM a lui aussi donné le même message à la population de suspendre toutes les activités d’exploitation qui s’effectuent dans ces rivières et a demandé à l’administration de faire respecter ces mesures. Le Maire de la ville de Bujumbura a réaffirmé qu’il va dans ces attributions faire respecter cette décision. 

Signalons que les inondations causées par les crues de ces rivières qui traversent la ville de Bujumbura ne cessent de s’observer, en temps pluvial, et elles causent parfois des dégâts dans certains quartiers de cette ville.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.