La population est interpellée à fournir d’efforts pour l’entretien des arbres plantés

Plants

Le Chef de la Force de Défense Nationale du Burundi ( FDNB) accompagné de son adjoint, des chefs de services à l’Etat-Major Général et des commandants des composantes s’est joint aux militaires de la 2e Division militaire dans une activité de plantation des arbres, le mercredi 5 janvier 2022, au champ de tir Nyakibanda du camp Mutukura.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet national de reboisement  « Ewe Burundi Urambaye » il y a des activités   qui sont  périodiquement prévues.  Pendant la saison sèche, on prépare les pépinières des plants qui seront plantés pendant la saison pluvieuse. Comme les militaires du 220e Brigade de Mutukura  avaient déjà planté la plus grande partie des plants préparés dans la pépinière de Nyarugasari,  le mercredi 5 janvier 2022 était le tour de planter  avec leurs chefs militaires,  la dernière partie des plants préparés pendant la dernière saison sèche. 

Le Général Prime Niyongabo,  Chef de la FDNB en même temps  Président du comité national de pilotage du projet national de reboisement  « Ewe Burundi Urambaye » se dit satisfait de l’état d’exécution dudit projet au cours de l’année 2021. Néanmoins, il signale des défis auxquels fait face ce projet. Le Général  Prime Niyongabo indique qu’il y a l’absence de l’engagement de la population dans les activités de sarclage des arbres plantés. «On plante des arbres pendant la première saison culturale qu’on appelle saison A qui va de  décembre à février mais l’entretien des arbres plantés  ne suit pas le rythme qui devrait être suivi», dit-il. Il mentionne également qu’il y a des endroits où les arbres ne sont pas bien entretenus. Il fait notifier que la population est bien mobilisée pendant les activités de mise en place des pépinières et de plantation mais pas pendant l’entretien. Il fait remarquer qu’il y a des endroits où  les vaches sont laissées  brouter dans les propriétés de plantation et des endroits brulés pour la recherche du pâturage.  Le président du comité national de pilotage du projet national de reboisement « Ewe Burundi Urambaye » interpelle alors la population à être  consciente de l’importance de l’environnement pour que  ces arbres soient bien entretenus et respectés. 

Le projet comme il a été concis doit être exécuté  par toute la population burundaise, les membres des corps de défense et de sécurité et l’administration. Les gouverneurs de provinces étant les premiers responsables du projet dans leurs provinces, le Général Prime Niyongabo indique qu’ils sont mobilisés et sont déjà conscientisés  du problème d’absence d’entretien des arbres. Il espère qu’ils vont  à leur tour mobiliser la population puisque selon lui, la population est la grande force qui doit être mobilisée. Le Général Prime Niyongabo  interpelle encore une fois la population de s’approprier ledit projet tout en conjuguant  davantage des efforts afin  que les arbres plantés soient bien entretenus.

Le Colonel  Siméon Bucumi, le Commandant du 220è  Brigade a fait savoir que pendant la saison sèche écoulée, la Brigade avait préparé trois pépinières dans le domaine militaire du camp Mutukura, à savoir  Rugasari comptant 75000 plantules, Nyarutiti comptant 30000 plantules et Nyarurambi comptant aussi 30000 plantules. Il a précisé   que tous les plants des pépinières de Nyarurambi et Nyarutiti avaient été déjà plantés et qu’il ne restait que planter 7000 plants de la pépinière de Nyarugasari qui restaient. Il a signalé  aussi  que la Brigade a planté 5500 caféiers sur une superficie de 4,5 hectares et 1500 avocatiers à Mutukura.  Rappelons que le projet national de reboisement « Ewe Burundi Urambaye » est un projet phare qui s’étend  sur 7 ans depuis 2018 jusqu’en 2025.                                                         

 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.