Un ouf de soulagement pour la population du camp de déplacés de Towfik

Social

Le  chargé des affaires civiles au sein de l’AMISOM, Docteur Opiyo Ododa, à la tête d’une délégation, a inauguré en date du 5 décembre 2021, le marché de viande et de légumes, l’Ecole primaire et l’extension d’eau potable  dans le camp de Towfilk à Jowhar Air Field. Ces trois projets  ont été initiés par le contingent burundais de l’AMISOM  à travers le service de la Coopération Civilo-Militaire(CIMIC) et ont été financés par l’AMISOM.

Dans le cadre de la stabilisation  et surtout en matière d’appui à la population vulnérable de la Somalie, L’AMISOM finance des projets élaborés par les différents contingents à travers les  services de la Coopération Civilo-Militaire. C’est dans ce cadre qu’en date du 5 décembre 2021, le chargé des affaires civiles au sein de l’AMISOM, le Docteur Opiyo Ododa a procédé  à l’inauguration du marché de viande et de légumes, une Ecole primaire et une extension d’eau potable dans le camp de déplacés de Towfilk. Ces projets ont été initiés par le contingent burundais de l’AMISOM.  Dans son discours, le Docteur Opiyo Ododa  salue les efforts fournis par le contingent burundais de l’AMISOM pour avoir initié tels projets au profit de la population de l’Etat  de Hirshabelle. Et de préciser que l’inauguration de ces projets élaborés par le contingent burundais  montre que ce dernier  reste préoccupé du bien- être du peuple somalien  et de son  développement durable. Il a demandé à la population de Jowhar Air Field  de collaborer étroitement avec les troupes de l’AMISOM  et les forces de sécurité somaliennes afin de renforcer la sécurité dans leur camp en dénonçant  tout le moindre détail de passage des terroristes Al Shabaabs qui pourraient  discrètement se cacher  au sein de la population.

Le chargé des opérations et instructions au sein du 14ème  contingent burundais de l’AMISOM, Le Lieutenant-Colonel Léonidas Bateze a au nom du commandement du 14ème contingent  burundais de l’AMISOM  fait savoir que la sécurité qui règne dans la localité de Jowhar est due à la franche  collaboration  qui existe entre la population et les troupes burundaises œuvrant dans le secteur 5. Il lui a demandé de doubler de vigilance et de renseigner chaque fois aux forces de sécurité somaliennes et aux troupes burundaises de l’AMISOM, toute personne suspecte dans le secteur.

Pour la population du camp de déplacés  de Towfik, c’est un ouf de soulagement. Elle applaudit de deux mains et remercie le contingent burundais de l’AMISOM pour avoir initié et suivi l’exécution de  tels projets car dit-elle, la mise en exécution  de ces projets a été longtemps attendu. 

 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.