Célébration de la Journée Internationale de la Femme au contingent burundais de l’AMISOM

Fete du 8 mars

Le 08 mars de chaque  année, le monde célèbre  la Journée Internationale  dédiée à la femme. Les  femmes militaires du site de commandement du contingent burundais de l’AMISOM à Jowhar Air Field  avec leurs consœurs somaliennes  se sont jointes aux autres femmes du monde entier pour célébrer cette journée internationale. Le thème de cette année est : « Un monde d’équité  est un monde paisible ».

La Journée Internationale dédiée à la femme puise ses  racines  dans les luttes ouvrières  et les nombreuses manifestions  de femmes, réclamant le droit de vote, des meilleurs conditions de travail au même titre que les hommes et l’égalité entre les hommes et les femmes. Ces revendications des femmes  commencent au début  du XXème  siècle et la première Journée Internationale  de la Femme a été célébrée en 1911. Depuis   les années  1970 la journée internationale  dédiée à la femme est célébrée le 08 mars de chaque année.  

Le Lieutenant-colonel  Nicodème   Miburo  chargé du renseignement au 12ème  contingent burundais qui a représenté le commandement dans ces cérémonies,  a dans son discours  vivement   félicité  les femmes en général et les femmes burundaises  qui sont en mission de maintien de la paix en particulier.  Il a fait savoir que le commandement du 12ème  contingent ne ménagera aucun effort  pour soutenir les femmes militaires dudit contingent  afin qu’elles puissent travailler et vivre dans de bonnes conditions. « Cette journée internationale, est une occasion d’évaluer pour voir le rôle de la femme dans le foyer, dans les différentes institutions, dans l’armée et surtout  son rôle dans les missions de maintien de la paix. Il est indéniable que le rôle de la femme dans toutes les sociétés, y compris l’armée reste incontournable et irremplaçable, raison pour laquelle, la Force de Défense Nationale du Burundi  (FDNB) a pris  le devant  dans la sensibilisation  afin que les femmes  puissent massivement intégrer ce corps »,  a conclu, le Lieutenant-colonel Nicodème Miburo.

Le Major Juvénal Hakizimana, Officier chargé du bureau genre au 12ème  contingent burundais de l’AMISOM  a quant à lui  fait savoir dans son discours que comparativement aux années antérieures, la femme, qui jadis n’avait pas  accès à l’éducation, a franchi  aujourd’hui un pas important.  Il a indiqué que le nombre de femmes burundaises  en mission de maintien de la paix en somalie  est de  soixante-treize toutes catégories confondues.  « Le commandement de la FDNB a également mis en place des projets, des programmes  ainsi que des textes  pour promouvoir  les droits des femmes. Cela est un signe éloquent que la FDNB  affiche une volonté manifeste  de la promotion de la femme dans ce corps » a mentionné le Major Juvénal Hakizimana. 

L’Adjudant Major Séraphine Bugera, qui a prononcé un discours au nom des femmes militaires burundais, a remercié le commandement de la FDNB en général et celui du contingent burundais de l’AMISOM en particulier pour le soutien qu’ils ne cessent de consentir à leur égard. Elle demande cependant  au commandement de la FDNB que le nombre de femmes à recruter dans ce corps soit revu à la hausse et que le nombre de femmes déployées dans  les missions de maintien de la paix soit conséquemment augmenté.

Notons que des danses traditionnelles burundaises ainsi que celles des somaliennes ont agrémenté ces cérémonies. 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.