La FDNB amène la réponse au déficit en eau

Eau

La Force de Défense Nationale du Burundi(FDNB) à travers son service chargé de la logistique vient d’apporter la réponse au besoin en eau potable et en eau pour l’irrigation des cultures. Elle a acheté une machine de forage d’eau capable de creuser jusqu’à quatre cents mettre de profondeur. Les premières activités de forage se sont déroulées au camp de Mudubugu.

Conformément à l’article 16 de la loi organique,   la FDNB contribue au développement du pays dans le cadre de grands travaux d’intérêt public, de production et de formation. C’est ainsi que  la FDNB à travers son service chargé de la logistique a reçu en dotation un engin de forage qui permettra de répondre au besoin en eau dans les localités où la carence  est une réalité.

Les premiers essais de forage se sont déroulés avec succès  à Mudubugu. Selon le Général de Brigade Ignace Sibomana, chef du service chargé de la logistique à la FDNB, le choix en premier lieu du site de Mudubugu n’a pas été  au hasard. C’est un centre de formation qui accueille beaucoup de militaires avec un effectif qui peut aller jusqu’à 2500 militaires mais  qui n’a pas d’eau potable. Actuellement, les experts de l’hydraulique ont confirmé que l’eau qui a été forée est de très bonne qualité,  buvable par les hommes. Le processus qui va suivre sera l’extension de cette eau potable dans les villages afin que la population environnante  puisse en profiter comme l’indique le chef du service chargé de la logistique à la FDNB, le Général de Brigade Ignace Sibomana.

Le Colonel Nicodème Nahayo, Commandant du centre de formation de maintien de la paix de Mudubugu a exprimé ses sentiments de satisfaction au nom des militaires de ce centre pour  cette activité très louables qui vient d’être effectuée par la FDNB. Depuis sa création en 2008, ce centre n’avait pas d’eau potable et le ravitaillement se faisait chaque jour de  Bujumbura avec des camions citernes,  ce qui était un défi majeur. « Aujourd’hui, nous sommes dans la joie parce que les militaires vont travailler dans de bonnes conditions et d’ailleurs l’eau c’est la vie. » a martelé le commandant du centre de formation de maintien de la paix de Mudubugu.

Signalons que ces activités de forage vont continuer dans d’autres coins du pays et ont déjà commencé à Buringa en commune Gihanga.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.