Les militaires burundais ont participé à l’exercice FTX USHIRIKIANO IMARA 2016

Le Burundi s’est joint à d’autres pays membres de la Communauté Est Africaine en participant à l’exercice FTX Ushirikiano Imara 2016. Ce dernier s’est déroulé au Kenya ftxsmall.jpgdans la province de Mombasa du 07 au 23 novembre 2016.

Les militaires de la Force de Défense Nationale du Burundi ont participé à l’exercice FTX Ushirikiano IMARA 2016 qui s’est déroulé au Kenya. C’est un exercice de simulation auquel participent les militaires en provenance des cinq pays membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est ( CAE ) à savoir le Burundi, le Kenya, le Rwanda, l’Ouganda et la Tanzanie. Les contingents étaient déployés dans la région de KWALE dans la province de Mombasa depuis le 07 au 23 novembre 2016. Ces forces dites de maintien de la paix sont appelées « REMIMA » qui signifient « Mission Régionale dans Mambo »qui est le pays fictif utilisé dans l’exercice supposé avoir connu des troubles d’où la nécessité d’une intervention étrangère pour rétablir la paix et la sécurité.

Dans son allocution, le secrétaire d’Etat à la défense kenyanne Mme Ambassadeur Raychelle OMAMO a fait savoir que cet exercice va permettre aux militaires de la CAE d’échanger des connaissances, de s’exercer à travailler ensemble ce qui va sans nulle doute renforcer leurs capacités. Le but ultime de l’Exercice FTX Ushirikiano 2016 est de permettre aux militaires en provenance de la CAE de savoir conduire d’urgence une mission de maintien de la paix, s’entrainer dans la gestion des catastrophes, le contre-terrorisme et dans la lutte contre la piraterie a fait savoir Amb.Raychelle .Compte tenu de ces thèmes retenus, les militaires ne peuvent pas agir seuls d’où la présence des policiers et des civils au sein de l’exercice chacun jouant son rôle. Elle a terminé son discours en remerciant les pays membres de la CAE qui ont tout mis en œuvre en acceptant d’envoyer leurs contingents dans cette noble mission.

L’exercice s’est déroulé en trois phases : la première est celle de la planification comprenant l’entrainement et la reconnaissance. La deuxième comprend le déploiement et l’exécution de l’exercice tandis que le dernier consiste à retirer les troupes sur terrain.

Le représentant du Secrétaire général de la CAE dans les cérémonies de clôture M. Charles Njoroge a souligné que ce genre d’exercice s’inscrit dans un cadre de la coopération en matière de défense entre les pays membres de la communauté et se fait de façon rotative. Il a également fait savoir que ce genre d’exercice permet aux militaires de bien maitriser les leçons apprises lors des exercices antérieures qui se sont déroulés successivement en République du Rwanda en 2012 et en République du Burundi en 2014.

La Force de Défense nationale du Burundi était représentée dans ces cérémonies par le Chef d’Etat -Major Général Lieutenant-Général Prime Niyongabo et le Secrétaire permanent au Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, Général de Brigade Aloys Ndayikengurukiye.

                                                                                                                                   Capt Nininahazwe, JMV

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.