Une formation de qualité pour lutter contre les engins explosifs improvisés

Form

Treize militaires  du Génie de combat  ont été certifiés en date du 9 décembre 2021 après six semaines de formation sur la Destruction des  Engins Explosifs Improvisés (IEDD). Cette formation a été dispensée par l’UNMAS via Safeline Global. Le Major Ildefonse Naraguma remercie l’UNMAS pour le soutien indéfectible qu’il ne cesse d’apporter au contingent burundais de l’AMISOM en matière de formation.

Le service anti-mines des Nations Unies (UNMAS) en sigle appuie les contingents à travers  la formation de renforcement des capacités des troupes de l’AMISOM. Cette formation se focalise principalement sur la destruction  et neutralisation des engins explosifs improvisés. C’est dans ce cadre que  treize militaires du Génie de combat ont reçu des  certificats  après six semaines  de formation sur la destruction des engins explosifs improvisés. Le Major Ildefonse Naraguma a, au nom du commandement du 14ème contingent burundais de l’AMISOM, remercié l’UNMAS, qui malgré des multiples engagements, a pris un temps suffisant  pour planifier et dispenser une formation de qualité à l’endroit des militaires du génie de combat. «  Nul n’ignore la gravité des engins explosifs improvisés utilisés par les terroristes Al shabaabs au sein  de la population innocente. Aux lauréats, il leur a prodigué des conseils : «  chers lauréats,  respectez  les principes et consignes appris, soyez prudents car la première erreur risque d’être la dernière »,  a-t-il insisté.

Le  représentant de l’UNMAS dans le secteur 5, Désiré Kabaka  a félicité les lauréats  pour la détermination  qu’ils ont fait preuve durant la durée de la formation. «  Chers lauréats, vous êtes désormais appelés à sauver la vie de vos collègues  ainsi  que celle de la population somalienne ». Il a  également remercié les instructeurs pour le travail abattu. «  Chers instructeurs, vous avez travaillé sous le soleil accablant, vous vous êtes donné corps et âme pour inculquer vos connaissances aux lauréats ».  Désiré Kabaka  a indiqué que les terroristes Al shabaabs mènent actuellement une guerre asymétrique, une guerre des faibles. « Ils se servent des engins explosifs improvisés, la seule arme qui leur reste pour continuer à semer la terreur au sein de la population innocente. Nous devons impérativement prendre à bras le corps à tous les niveaux pour vaincre cette menace  », a-t-il martelé.

Au nom des lauréats, le Major  Dieudonné Ntakarutimana  a remercié l’UNMAS qui a fait tout le nécessaire  pour dispenser une formation de qualité sur la destruction des engins explosifs improvisés. Il a également fait savoir que les équipements de bonne qualité ont été mis à leur disposition pour  faciliter la formation.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.