«Savoir gérer le stress au combat»

Le bureau psycho-social du contingent burundais de l’AMISOM a tenu une séance de sensibilisation-formation du 19 au 20 janvier 2021 aux militaires des bataillons 57,58 et 59 œuvrant à Jowhar AF. L’objet était de leur rappeler  un comportement  digne à adopter compte tenu des exigences de la mission et aussi la gestion du stress lié au combat. 

Dans l’ordre des formations  dispensées  par le contingent burundais de l’AMISOM, le bureau psycho-social a organisé une séance de sensibilisation pour les bataillons 57,58 et 59 nouvellement déployés sur le sol somalien. Le thème développé était relatif aux exigences de la mission et la gestion du stress lié au combat et aux opérations.            

Le Major Egide Niyongabo, chef du bureau psycho-social au 13ème  contingent a indiqué que les participants ont été sensibilisés sur un comportement digne à adopter pour éviter des bavures qui peuvent aller à l’encontre des règles de cette mission. En plus, « les militaires ont été renseignés sur la lecture de certains  signes relatifs au trouble de mémoire, la gestion du stress lié au combat et aux opérations », a précisé le psychologue.

Pour le 1er Sergent Major Nahayo du 59ème bataillon burundais de l’AMISOM, un des participants, c’était un moment très rentable car, a-t-il souligné, « nous venons de voir comment nous pouvons nous comporter, comment nous pouvons nous aider  ou conseiller nos frères d’armes face à un comportement inhabituel ». Et d’ajouter, « désormais nous allons pouvoir conseiller celui qui présentera des signes comme par exemple l’isolement ou les hallucinations d’approcher un psychologue ou un serviteur de Dieu ».

Le caporal-chef  Ndikuriyo du même bataillon, affirme lui aussi que cette séance de sensibilisation a touché son cœur comme ses frères d’armes du fait qu’ils ont appris comment se comporter pour réussir la mission dans leurs tâches quotidiennes. « La chose qui m’a touché, c’est surtout de savoir que l’on peut être victime d’un trouble mental lié soit à nos antécédents, soit  à nos activités quotidiennes et comment découvrir des signes et aider celui qui présente ce genre de problème»; a précisé le caporal-chef.

Cette séance s’inscrit dans le cadre des séances de sensibilisation destinées à tous les bataillons en mission de maintien de la paix.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.