« Professionnaliser ses membres, une priorité pour la FDNB »

57 officiers de la 6ème promotion de l'Ecole de Commandement Compagnie (ECC) sise à Kinanira  ont été certifiés le 25 mars 2022 pour avoir terminé avec succès une formation qui a duré 5 mois. Le Général Prime Niyongabo, chef de la FDNB qui a rehaussé ces cérémonies, a recommandé à ces lauréats de rentabiliser les connaissances tactiques acquises par d'autres valeurs et qualités morales. 

Dans le cadre d’une formation de perfectionnement des officiers au cours de leur carrière, l’Ecole de Commandement Compagnie sise à Kinanira a décerné les certificats à 57 officiers de la 6ème promotion. Cette formation qui avait débuté le 04 octobre 2021, a été clôturée solennellement le vendredi 25 mars 2022.    

Selon le Général Prime Niyongabo, chef de la Force de Défense Nationale du Burundi qui avait rehaussé ces cérémonies, la professionnalisation des membres de la FDNB constitue une première priorité. Et ainsi de souligner « Au sein de l'Etat-major général de la Force de Défense Nationale du Burundi, aucun effort ne sera ménagé pour planifier et exécuter des actions qui concourent de façon sûre à la professionnalisation de tous les membres de la FDNB ». 

Le chef de la FDNB a en outre remercié le commandement de l’ECC pour les efforts consentis en vue d’accroitre les capacités des officiers de la FDNB afin de pouvoir commander une compagnie et de prester à l'Etat-major bataillon pour l'intérêt de la FDNB et de la Nation.

Aux officiers qui venaient d’être certifiés, le Général Prime Niyongabo leur a recommandé de rentabiliser les connaissances tactiques acquises par d'autres valeurs et qualités morales comme l’esprit patriotique, un sens élevé de responsabilité, l'amour d’un travail bien fait, un sens élevé de loyauté, un grand esprit rassembleur, pour ne citer que celles-là. 

Dans son mot luminaire, le Commandant de l’ECC, le Lieutenant-Colonel Emile Nshimirimana est quant à lui revenu sur l’objectif global de cette formation. « A l’issue de cette formation, le stagiaire est capable d’analyser le problème tactique, effectuer une appréciation situationnelle,  proposer différentes solutions, rédiger un ordre d’opération d’une compagnie et certaines demandes nécessaires tout en tenant compte des prescriptions de la technique d’Etat-major et des limitations imposées par le droit international Humanitaire»; a précisé le Commandant de l’ECC.

Il a également félicité les lauréats pour avoir affiché un comportement très appréciable et d’avoir suivi avec intérêt cette formation.

Cette école compte trois cent cinquante lauréats déjà certifiés depuis 2019.   

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.