Le contingent burundais de l'AMISOM reste engagé à assister la population somalienne

Somalie

Le service chargé de la Coopération Civilo-Militaire( CIMIC) du 13ème  contingent burundais de l'AMISOM a rencontré les chefs coutumiers du Site Towfik le 09 décembre 2020 à Jowhar AF dans le cadre de renforcer la collaboration qui existe déjà entre l'AMISOM et la population somalienne. Les représentants des déplacés ont eu l’occasion de présenter les défis auxquels ils font face notamment le manque de locaux pour l’éducation de leurs enfants.

Dans le but de bien accomplir sa mission qui est de planifier, coordonner et exécuter les activités civilo-militaires dans le secteur de responsabilité du contingent burundais au profit de la population somalienne, le service chargé de la Coopération Civilo-Militaire du 13ème Contingent burundais de l 'AMISOM a réuni les chefs coutumiers des déplacés du site  de Towfik. L’objet  de cette rencontre était de s’enquérir de la situation qui prévaut dans le camp des déplacés de ce site et partager les informations en vue de renforcer  la collaboration comme l’a indiqué le Lieutenant-colonel Martin Ndayiziga, chef du service CIMIC du 13ème Contingent.

Il n’y a aucun problème d’insécurité à l’intérieur du site, ni de conflit interne comme l’ont affirmé les chefs coutumiers au cours de cet entretien. Toutefois, ils ont souligné les défis auxquels ils font face dans le vécu quotidien notamment  l’insuffisance de l’eau potable, le manque d’assistance médicale ainsi que des locaux pour l’éducation de leurs enfants sans passer sous silence la famine qui constitue une menace pour la majorité de ces déplacés.

En réponse à ces doléances, le service CIMIC du 13ème  Contingent burundais a effectué  une visite au lendemain de cette rencontre dans ce site  en compagnie du coordinateur des affaires civiles de l'AMISOM Christopher  Ogwang Aria pour se rendre compte de l’état d’avancement des travaux de construction d’un puits d’eau et a promis l’augmentation du nombre de robinets déjà fonctionnels. Pour ce qui est du manque d’assistance médicale, ce problème est dû à la pandémie du covid-19 qui gangrène le monde entier.

Vous saurez que le site des déplacés du village Towfik héberge autour de trois mille familles. Il est situé tout près de l’Etat-major du  5ème  secteur.

                                                                                             

Capt HABOGORIMANA, JB.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.