La formation des militaires du 11ème contingent en DIH/DH

Le service DIH/DH du contingent burundais de l'AMISOM  organise périodiquement des séances de renforcement des capacités en matière du Droit International Humanitaire et du Droit de l'Homme (DIH/DH). 1124 militaires ont déjà bénéficié de cette formation depuis le déploiement de l'Etat -major du 11ème contingent sur le théâtre des opérations en Somalie.

Pour prévenir tout acte de violation du Droit de l'Homme et du Droit International Humanitaire par les militaires en opération surtout dans les zones de combat contre le terrorisme en Somalie, le service DIH organise des séances de renforcement de capacités sur les notions du DIH/DH et de son strict respect pendant les opérations. Le colonel Cyriaque Sindayihebura, chef de service DIH, indique que depuis le déploiement du 11ème contingent ces séances ont été organisées et exécutées à l'endroit des militaires se trouvant sur différents sites notamment à Jowhar Air Field, à Mahaday, à Maslah ainsi qu'aux unités nouvellement déployées sur le théâtre des opérations en Somalie. « Au cours de ces séances, nous exploitons aussi le document "SOP" (Procédures Opérationnelles Standards) et les Règles d'Engagements de l'Amisom », a indiqué le chef de service DIH.

Parlant des défis, le Colonel Sindayihebura souligne l'insuffisance des officiers spécialisés en DIH/ DH en mission de maintien de maintien de la paix et propose à cet effet la désignation d'un officier DIH/DH par groupement ainsi que la mise en place d'un point focal par bataillon car étant seul actuellement, il ne peut pas couvrir tout le secteur. Il déplore enfin un manque d'un cadre légal régissant la mission de ce service car une Ordonnance No 520/656 du 08 Mai 2015 portant création, missions, organisation et fonctionnement de la structure des conseillers juridiques opérationnels au sein de la FDNB rattache ce service au commandement du contingent comme conseiller juridique opérationnel, alors que le SOP (partie III, page 82) le rattache au CIMIC (Coopération Civilo-Militaire) et l'Ordonnance de désignation du personnel de l'Etat-major 11ème contingent le rattachait au service G3. 

Rappelons que le service DIH/DH est un service qui a pour mission d’appuyer le commandement, de prévenir ou réduire les cas de violation du Droit des Conflits Armés et les droits de la personne humaine. Il a aussi pour mission d’élaborer des Annexes lors de la préparation des ordres d'opération et de rapporter les violations éventuelles du Droit des Conflits Armés et des Droits de l'Homme.

Capitaine Nkengurutse Mélance

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.