Exercice de prévention contre des attaques terroristes

Quatre-vingt-dix-huit militaires de la 1ère Division d’infanterie ont  participé à un exercice de prévention contre des attaques terroristes. L’exercice s’est déroulé au 112ème  bataillon d’infanterie à Cibitoke le 25 février 2022. Cet exercice permet de renforcer les capacités des militaires de la FDNB sur les méthodes de lutte contre le terrorisme.

Selon le chef du bureau chargé de la lutte contre le terrorisme et la cybercriminalité, le Lieutenant-colonel Jean claude Niyakire qui était en même temps directeur dudit exercice, cet exercice a pour objectif de renforcer la capacité opérationnelle des militaires de la 1ère    Division d’infanterie dans la prévention contre des attaques terroristes. Il a précisé que quatre-vingt-dix-huit militaires dont onze officiers ont été mobilisés pour  participer à l’exercice.

Des techniques apprises

Parmi les techniques apprises et démontrées lors de l’exercice, le chef du bureau chargé de la lutte contre le terrorisme et la cybercriminalité mentionne entre autres les techniques de recherche et de collecte des informations, les techniques utilisées par les groupes terroristes dans les recrutements et leurs modes d’actions. Ils ont également appris les systèmes d’aménagement et de fortification des entrées  en vue de prévenir des attaques terroristes pouvant être dirigées sur les entrées des camps militaires par les véhicules piégés des terroristes ou sur une population civile innocente. Les principes du Droit International Humanitaire sont aussi rappelés aux militaires participants à cet exercice, selon la même source.   

Pourquoi cet exercice?

«La menace des groupes terroristes est devenue une préoccupation des pays du monde entier, où chaque pays doit prendre des mesures efficaces pour protéger  sa propre population »; a signalé le Lieutenant-colonel Niyakire. « C’est dans ce cadre que la FDNB, a jugé nécessaire de renforcer les capacités de ses membres sur des techniques de prévention contre toute attaque terroriste pouvant surgir au Burundi ou dans les pays où les militaires Burundais sont déployés dans les missions de maintien de la paix » ; a-t-il poursuivi.   

Au nom du commandement de la 1ère Division d’infanterie, le Commandant adjoint de la 110ème Brigade, le Lieutenant-colonel Dismas Hakizimana, s’est dit satisfait du déroulement de l’exercice et a demandé que de tels exercices puissent continuer au profit d’autres militaires.                                                                           

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.