Bilan semestriel du 4eme contingent Burundais est satisfaisant

Le service média du 4eme Contingent Burundais de la MINUSCA a approché le commandant dudit contingent le Lieutenant-Colonel Dédith Ngendakuriyo pour lui demander les grandes réalisations durant ces six derniers mois écoulés en mission dans le cadre de la MINUSCA  en République Centrafricaine(RCA). D’après cette autorité, le bilan est satisfaisant.

Service Media(SM) : Quelles sont les grandes réalisations durant ces derniers six mois ici en mission en  RCA?

Commandant du Contingent Burundais (CCB) :

Comme notre mission principale  est la protection des civils sur l’ensemble de notre secteur de responsabilité, nous faisons des patrouilles de jour comme de nuit pour assurer la protection des civils et de leurs biens. En plus, nous avons appuyé le processus de réconciliation nationale, de cohésion sociale et de justice transitionnelle, qui s’inspire de l’accord de Khartoum. Nous avons également sécurisé des convois pour l’acheminement des aides humanitaires à leur destination. Nous avons aussi protégé le personnel et des biens des Nations Unies, pour ne que citer celles-là.

SM : Peut –on savoir ce qui a été réalisé au niveau du service médical ?

CCB : Au niveau du service médical, la mission principale étant la prise en charge médicale des militaires de tout le contingent, le personnel médical a organisé beaucoup  de formations dont celui du secourisme à l’endroit de tous les militaires. Nous avons également des sensibilisations contre le paludisme  à l’endroit des populations œuvrant et habitant dans notre secteur de responsabilité. Ce même service assiste, en cas de besoins, les populations les plus pauvres en organisant des consultations et des soins gratuits pour ces personnes. Le cas le plus récent est celui des communes environnantes comme celle de Ngoumbele, plus de 300 personnes ont été consultées  et soignées gratuitement. Les bénéficiaires saluent ces gestes de solidarité

SM : Qu’en est-il du secteur de la formation ?

CCB : Je voudrais d’abord signaler que nous faisons deux types de formations, l’une est recommandée  par la MINUSCA comme la formation sur la prévention de l’exploitation sexuelle, et l’autre est interne comme règlement et le code pénal militaire burundais, le maintien de l’hygiène et assainissement etc. Toutes ces formations ont été organisées à l’endroit de tous les militaires du 4ème Contingent burundais de la MINUSCA.

SM : Auriez-vous rencontré des défis dans l’exécution de ces activités ?

CCB : Un vaste secteur de responsabilité qui s’étend sur plus ou moins 4 préfectures ne peut pas manquer de défis. Notre service accuse beaucoup de problèmes liés à la collecte d’information dont la majeure partie est liée à la communication. Il y a une faible couverture du réseau téléphonique. Le réseau au téléphonique est disponible entre 06h du matin et 22hr. Même là où le réseau est disponible, il couvre un espace réduit par manque d’antennes de relaies ce qui fait qu’une information arrive tardivement voir même modifiée. Certes, l’état des routes laisse à désirer car certains endroits restent inaccessibles faute de ponts.

 

                                                                                      

 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.