Actes de charité aux démunis par les militaires du cinquième bataillon burundais de la MINUSCA

Les militaires du 5bataillon burundais qui viennent d’achever leur mandat dans la Mission Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) ont réalisé, le 20 novembre 2020 différentes actions charitables. De ces actions, ils ont payé les frais d’hospitalisation faisant  libérer dix convalescents qui étaient détenus à l’Hôpital Prince Régent Charles faute de moyens de se payer la facture de leurs soins.

Dix convalescents qui étaient détenus à l’Hôpital Prince Régent Charles ont été libérés grâce à l’assistance charitable des militaires du 5e bataillon de la MINUSCA qui ont payé la facture de leurs soins de santé. Ces militaires ont également assisté un militaire qui venait de totaliser environ neuf ans étant hospitalisé à l’hôpital militaire de Kamenge et un autre patient hospitalisé à l’hôpital Roi Khaled qui avait manqué les frais de se payer les soins d’une opération chirurgicale.

Les bénéficiaires de cette aide et les responsables de ces hôpitaux visités, ont tous remercié  ces militaires du 5e bataillon de la MINUSCA. Le directeur chargé  des soins à l’hôpital Roi Khaled, Léonard Bivahagumye a indiqué que, non seulement cet acte charitable soulage les patients, mais aussi il aide les hôpitaux à  pouvoir fonctionner puisque, dit-il : " Les hôpitaux ont besoins de moyens".  Il interpelle les autres à avoir cet esprit de fraternité et de charité envers les gens démunis.

Dans la continuité de cet esprit charitable des militaires récemment rentrés de leur mission de maintien de la paix, une enveloppe a été donnée à une veuve d’un militaire qui a perdu la vie dans les derniers jours de sa mission de maintien de la paix en République centrafricaine. Ils ont également assisté un militaire qui était membre dudit bataillon dont la maison avait pris feu pendant qu’il était encore en mission de maintien de la paix.

Le Colonel Haringanji Emmanuel qui était le commandant du 5e bataillon burundais de la MINUSCA a, lors d’une interview accordée aux médias, indiqué qu’avant de partir en mission de maintien de la paix en République centrafricaine, les militaires se sont donné comme devise du bataillon "être des élus qui travaillent en priant dans l’amour". Il a souligné que les actes charitables qu’ils venaient d’effectuer répondent alors à l’un des objectifs qu’ils s’étaient fixés.

Vous saurez que cette aide provenait du produit d’une caisse de solidarité qui avait été mise en place au sein dudit bataillon pendant sa mission de maintien de la paix à l’étranger.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.