Une formation pour déjouer les engins explosifs improvisés en Somalie

Douze militaires du contingent burundais de l’ATMIS ont, ce lundi 20 avril 2022, reçu des certificats après une formation de six semaines sur la détection, neutralisation et destruction des engins explosifs improvisés à Jowhar Air Field. Cette formation dispensée par l’UNMAS renforce les capacités opérationnelles des Lauréats.

Après avoir  été  combattus et  significativement affaiblis par les Forces de l’ATMIS, les terroristes Al Shabaabs ont opté l’emploi d’une tactique qui consiste à tendre des engins explosifs improvisés sur les principaux  axes routiers  pour continuer à semer la terreur au sein de la population. L’UNMAS appuie les contingents de l’ATMIS  à travers des formations variées avant et après le déploiement des forces de l’ATMIS afin de faire face à ces engins explosifs improvisés. C’est dans cette optique que l’UNMAS a dispensé aux militaires burundais,  une formation de six semaines sur   la détection, la neutralisation et la destruction des engins explosifs improvisés  dans le cadre de renforcer les capacités opérationnelles dans ce domaine

                                                 La plus-value de la formation

Dans son allocution, le Lieutenant-colonel Léonidas Bateze, chef  adjoint au service chargé des opérations et instructions  au contingent burundais de l’ATMIS a, au nom du commandement, souligné combien la valeur de cette formation est d’une grande importance au niveau opérationnel. Il  indique que les engins explosifs improvisés tendus par les A.S constituent une menace non seulement aux forces de l’ATMIS mais aussi à la population et aux autorités civiles somaliennes. Il estime alors que cette formation a permis aux lauréats d’acquérir des connaissances qui leur permettront de déjouer ces engins illicites. Et de demander aux lauréats de mettre en pratique les acquis qu’ils ont reçus de la formation. Le Lieutenant-Colonel Leonidas BATEZE a profité de cette occasion pour réitérer un sentiment de satisfaction du contingent burundais de l’ATMIS à l’égard de son partenariat avec l’UNMAS. Il salue alors le soutien tant matériel que formatif que l’UNMAS ne cesse d’apporter au contingent burundais. En outre, il remercie  ses instructeurs pour avoir consacré le gros de leur temps à dispenser cette formation malgré les multiples engagements et parfois dans  les conditions climatiques non favorables.

L’UNMAS satisfait de son partenariat avec le contingent burundais

Prenant la parole, Sayed Tanvir, le représentant de l’UNMAS dans le secteur 5 de l’ATMIS se dit satisfait de la réussite de cette formation. Bien que cette formation soit standard, prévient-il, les lauréats sont interpelés à innover de temps en temps les connaissances acquises dans les livres et sur l’internet d’autant plus que les terroristes Al shabaabs peuvent également innover leurs gaffes. Il indique aux lauréats qu’ils constituent d’ores et déjà un élément pivot conçu comme le cerveau de leurs collègues à l’ occasion des  opérations. D’où, estime-t-il, quelque défaillance  mettrait en péril leur vie et celle de leurs collègues. Aussi, Sayed Tanvir salue un partenariat sans faille qui existe entre le contingent burundais et l’UNMAS. Il se dit également satisfait du fait que le contingent burundais  n’a rien épargné en ce qui est de ses responsabilités pour que la formation se déroule et prenne fin avec succès. Et d’admirer le zèle dont le contingent burundais a encore une fois fait preuve en rendant disponible un élément des candidats capables et dévoués.

                                                Les lauréats  fiers de  la formation

Le Lieutenant Aloys Niyongabo, le chef de Peloton qui a suivi cette formation a, au nom des lauréats, exprimé un sentiment de satisfaction. Il remercie le commandement du contingent burundais de l’ATMIS  pour avoir rendu possible le déroulement de cette formation qui, selon lui, leur permettra la préservation des vies humaines, des biens et des équipements militaires. Il  remercie également l’UNMAS et ses instructeurs qui se sont donné corps et âme en  leur donnant  des connaissances riches parfois même dans des conditions climatiques dures.

                                                                                                 

 

                                                                                                                     Lt. Roger BARARUNYERETSE   

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.