«Restez vigilants tout en se préparant aux opérations futures »

Le Commandant du 13ème contingent burundais de l’AMISOM le Général de Brigade Télesphore Barandereka a effectué une descente sur les positions de Gololey et Ceel Egelow le 20 septembre 2021. Dans son entretien avec les militaires, il leur a recommandé de renforcer la sécurité et de se tenir prêts à mener les opérations en cours de planification.

Dans le but d’évaluer la mise en application des recommandations émises lors de sa descente sur terrain au mois de juin 2021, le Commandant du 13ème contingent burundais de l’AMISOM le Général de Brigade Télesphore Barandereka a visité les positions de Gololey et Ceel Egelow. Lors de son entretien avec les militaires, il a indiqué qu’il est satisfait de la façon dont ils ont amélioré leur mode d’opération et que cela a sensiblement réduit les embuscades que les terroristes tendaient aux usagers des voies publiques. Il leur a ensuite prodigué des conseils en leur recommandant de ne jamais relâcher, qu’il faut plutôt rester vigilant.  Quant aux opérations en cours de planification, le Commandant du contingent burundais a recommandé aux deux positions de prendre des dispositions nécessaires pour que ces opérations se déroulent avec succès.

A Gololey, le Commandant du 59ème bataillon AMISOM le Lieutenant-Colonel Jean Bosco Ntibandetse a indiqué dans une interview accordé au journal Rumurikirangabo que la situation sécuritaire est relativement bonne. Il a cependant signalé que les terroristes Al Shabaab posent parfois des Engins Explosifs Improvisés (IED) sur la route reliant Jowhar et Mogadishu. «Pour empêcher ces terroristes à poser ces IEDs, nous menons fréquemment des patrouilles sur l’axe Jowhar-Mogadishu et ses environs. Ces patrouilles permettent à la population Somalienne de continuer à vaquer quotidiennement à leurs activités sans craintes d’être tués par les IEDs » ; a souligné le commandant des militaires burundais basés à Gololey et à Ceel Egelow. Il a également fait savoir qu’en collaboration avec la population environnante, les militaires burundais font des reconnaissances pour détecter les endroits où les IEDs ont été posés et les faire exploser avant qu’ils ne causent des dégâts.  Il a aussi ajouté que les militaires burundais font ces patrouilles de reconnaissance et de combat conjointement avec les forces armées somaliennes œuvrant près de ces positions en vue de les préparer à assurer la sécurité de leur pays après la fin du mandat de l’AMISOM.    

Notons que parmi les chefs de service qui ont accompagné le commandant du contingent Burundais lors de cette descente figuraient le chef de service chargé des opérations et celui chargé de la logistique.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.