Renforcer et pérenniser la coopération en matière de défense

Le Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants  (MDNAC), Ir Alain Tribert Mutabazi a respectivement  reçu en audience Monsieur  Jeroen Steeghs l’Ambassadeur des Pays-Bas  au Burundi, et Monsieur Massimiliano Mazzanti l’Ambassadeur de l’Italie au Burundi.  Leurs échanges ont porté sur la redynamisation et pérennisation de la coopération bilatérale en matière de défense.  

La crise politique de 2015 qu’a connu le Burundi  n’a pas  épargné le domaine  de la coopération en matière de défense. Alors que  la situation politico sécuritaire au Burundi  s’est nettement améliorée et que  la paix et la sécurité y règnent,  c’est le moment opportun  aux partenaires historiques du Burundi de renouer  la coopération  avec le Burundi en matière de défense. C’est dans ce cadre que  le Ministre de la défense nationale et des anciens combattants Ir Alain Tribert Mutabazi a reçu en audience Jeroen Steeghs,  Ambassadeur  du Royaume des Pays-Bas au Burundi accompagné par Lieutenant-Colonel Nils C.Rienks, Attaché de défense du Royaume des Pays-Bas au Burundi, basé à Nairobi au Kenya. Leurs échanges ont porté sur la relance de la coopération militaire entre ces deux pays par l’échange d’expérience et d’appui logistique. Le MDNAC a d’abord remercié les Pays-Bas pour être  restés  auprès du peuple burundais malgré la crise politique, sécuritaire et diplomatique générée par la situation politico-sécuritaire de 2015.

                         Les domaines d’appui

Alors que le Burundi est actuellement en train de recouvrer sa stabilité politique, sécuritaire et économique, le MDNAC a d’abord remercié le Royaume des Pays-Bas pour ses réalisations des années antérieures qui ont énormément contribué à la professionnalisation de la Force de Défense Nationale du Burundi. Il a donné l’exemple du  programme DSS et a dit que ses acquis restent toujours parlants. Il a ensuite émis ses souhaits par rapport aux domaines que le Royaume des pays Bas  puisse appuyer, entre autres le domaine des formations, des infrastructures, des projets de production et de la santé.

                 Certains programmes vont être relancés

Selon l’Ambassadeur Jeroen Steeghs, quelques programmes avaient été suspendus suite à la crise politique et sécuritaire de 2015 et, dit-il, maintenant que la situation s’est positivement améliorée, certains programmes vont être relancés.  « Notre appui sera focalisé en premier temps sur le domaine de la  formation », a-t-il signalé.  Il n’a pas aussi mâché les mots en disant que l’appui sera  modeste par rapport à celui des années antérieures du fait que l’impact négatif causé par le Covid-19 sur l’économie n’a pas épargné les Pays-Bas.

Le MDNAC, Ir Alain Tribert Mutabazi  a également reçu  en audience  l’ambassadeur de l’Italie au Burundi  résidant à Kampala, Massimiliano Mazzanti. Ces deux autorités ont principalement  échangé sur la coopération militaire à travers la formation technique, anti-terroriste et formation dans le domaine de l’aviation.  Le MDNAC lui a fait savoir que la paix et la sécurité sont une réalité au Burundi et que le pays est sur la voie des progrès. « Je pense qu’il est temps que le Burundi et l’Italie renforce et pérennise la coopération  dans tous les domaines  dans l’esprit de gagnant-gagnant », a-t-il ajouté.

Quant à la formation anti-terroriste, le MDNAC a indiqué qu’il y a un centre de formation de maintien de la paix de Mudubugu où les militaires  en pré-déploiement pour la  somalie et la  République Centrafricaine  suivent une formation.  Le MDNAC souhaite que les militaires italiens puissent appuyer dans ce sens.   Il souhaite également que l’Italie appuie l’Hôpital Militaire de Kamenge en rapport avec  l’équipement  et renforcement des capacités du personnel de cet Hôpital.  La question des anciens combattants a  été  également fait l’objet d’échange entre ces deux autorités. Le MDNAC aimerait que l’Italie puisse  appuyer les anciens combattants  en matière d’équipements dont ils ont besoin. Enfin,  il a demandé à l’Ambassadeur de  l’Italie  au Burundi de plaider  auprès de ses partenaires européens  afin que le Burundi puisse bénéficier de l’appui financier comme auparavant.

Quant à la formation  anti-terroriste, l’Ambassadeur de l’Italie au Burundi, Massimiliano Mazzanti  a de prime abord apprécié la contribution du Burundi  en Somalie et en République Centrafricaine. Il indique que l’expérience de combat des militaires burundais en mission de maintien de paix  n’est plus à démontrer.

Sur le  plan diplomatique, l’Ambassadeur de l’Italie  au Burundi  ne mâche pas ses mots  et ne va pas au dos de la  cuillère. «  Le Burundi est sur les rails de développement et il est en train de faire des bonnes choses mais  qu’il faut faire travailler  les organisations régionales, faire du marketing pour que ces bonnes choses soient internationalement connues », a  indiqué l’Ambassadeur Massimiliano Mazzanti.

Le nouvel ambassadeur de l'Etat du Qatar avec résidence à Dar-Es Salaam, Hussain Ahmed Mohamed Ibrahim Al Homaid a lui aussi effectué une visite au MDNAC.Son message portait essentiellement sur la volonté de son pays d’appuyer en équipements modernes les contingents burundais en missions de la paix.

Le MDNAC a également reçu en audience le conseiller adjoint de chef de mission à l’Ambassade de Corée Choi Jongyung. Il venait lui présenter une lettre d’invitation pour la participation à la réunion des pays impliqués dans les opérations de paix qui se tiendra à Séoul le 7-8 Décembre 2021.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.