Prévenir ou gérer le stress, source de la réussite dans la mission

Une formation sur la gestion du stress,  comment s’en prévenir ou y faire face a été organisée à l’endroit des militaires du 5ème contingent burundais de la MINUSCA. Cette séance s’est déroulée au poste de commandement dudit contingent le 11 décembre 2019 et a été animée par  l’officier psychologue, le Major NGABONZIZA Richard.

Lors de sa présentation, le Major NGABONZIZA Richard a fait savoir que le stress fait partie intégrante de la vie de l’homme et fait partie aussi du langage du corps humain quand il est soumis aux diverses pressions quotidiennes. Selon lui, le stress n’est que l’ensemble de réactions (physiologiques et psychologiques) d’un individu confronté à des exigences ou des pressions ne correspondant pas à ses connaissances et à ses capacités et qui remettent en cause son aptitude à y faire face. Le stress est ressenti lorsqu'un déséquilibre est perçu entre ce qui est exigé de la personne et les ressources dont elle dispose pour répondre à ces exigences; a indiqué le Major Ngabonziza. Soulignant qu’il  existe du stress positif et du stress négatif, il a fait savoir que le stress positif permet d’être dynamique, de créer, d’entreprendre mais aussi de lutter contre la fatigue, les soucis, les maladies et les dangers, alors que le stress négatif cause des problèmes sur le plan personnel comme la santé, le fonctionnement intellectuel, les relations sociales ou professionnelles.

Facteurs contribuant aux stress du personnel de maintien de la paix

Le formateur a fait savoir que les facteurs contribuant aux stress du personnel de maintien de la paix sont entre autres la coupure des contacts physiques avec son foyer, sa famille et ses amis.  Les différences culturelles, les difficultés linguistiques et le changement des habitudes alimentaires, les limitations légales ou certaines contraintes des règles d’engagement, la nécessité de se montrer impartial envers les différents acteurs en conflit, en dépit des croyances et convictions personnelles, l’absence de sécurité et les craintes relatives à la sécurité personnelle, le stress lié à l’utilisation des armes, et bien d’autres.

Comment prendre soin de soi et gérer son stress

Pour prendre soin de soi, le Major Ngabonziza a conseillé les militaires à faire des exercices physiques et à prendre de la nourriture équilibrée. Il leur a conseillé aussi d’avoir un bon sommeil ou repos. Il leur a recommandé de faire la prière, lire des textes religieux ou autres lectures, d’éviter de s’isoler et surtout d’essayer de parler avec un ami, un collègue et à la famille. Ne pas s’accuser soi-même, se rappeler que ça peut aller mieux, se rappeler des fois où on a surmonté des épreuves difficiles, sont aussi des pratiques pour gérer son stress, comme l’a fait savoir le présentateur.

Cette séance a été beaucoup aimée par les participants et les différentes interventions ont contribué dans la compréhension de la leçon. 

 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.