Les troupes burundaises en Somalie ont mené une opération dans la localité de Sabuun

Les troupes burundaises de l’Amisom ont, conjointement  avec les forces spéciales somaliennes (DANAB), mené dès l’aube du 17 mars 2022, une opération dans la localité de Sabuun, à 15km vers l’Est de Johwar Air Field. Le contingent burundais avait des informations faisant état de la présence des Al-Shabaabs, avec leur intention de perturber la sécurité et de rançonner la population dans cette localité.

Dans le cadre de la mise en œuvre du concept d’opération (CONOPS 2018-2021) et surtout de continuer à dégrader la capacité de nuisance des terroristes Al-Shabaabs, le contingent burundais de l’Amisom planifie et exécute, conjointement avec les forces nationales somaliennes, les opérations afin de neutraliser ces terroristes.  C’est dans ce cadre qu’après avoir eu des informations faisant état de la présence des Al- Shabaabs dans la localité de Sabuun, les troupes burundaises ont, conjointement avec les forces spéciales somaliennes (DANAB), passé à l’action le 17 mars 2022  afin d’empêcher ces terroristes de semer la terreur au sein de la population innocente et surtout de les empêcher de collecter les taxes au sein de cette même population.

Les troupes burundaises et somaliennes, motorisées et lourdement armées, étaient déterminées à  détruire toute résistance ennemie. Les militaires  burundais spécialistes en  Génie de combat (route search et IEDD)  avançaient en tête pour déjouer et détruire tout engin explosif improvisé qui pouvait être tendu sur leur passage  par  ces terroristes. Rappelons que les terroristes Al- Shabaabs, combattus sur tous les fronts et significativement affaiblis, actuellement posent des engins explosifs improvisés dans certains axes  afin de continuer à semer la terreur au sein de la population innocente et surtout d’empêcher la libre circulation des troupes de l’Amisom et des forces somaliennes. C’est également pour eux, de prouver encore leur existence à la communauté internationale. Sur ce point, les militaires burundais  spécialistes en génie de combat, ont la capacité de neutraliser des engins explosifs improvisés permettant ainsi aux troupes en mouvement d’opérer aisément.  Après les militaires spécialistes en génie de combat, d’autres militaires comme l’Elément  Commando d’Action Rapide ont suivi. Ces militaires commandos sont dynamiques et vigilants et aucun moindre  détail ne peut  leur échapper.

L’artillerie était également au rendez-vous  pour appuyer les troupes au sol. Des tirs d’aveuglement, de neutralisation et de harcèlement ont été effectués. L’opération a été menée sans grande résistance ennemie.  Selon des informations recueillies auprès de la population de cette localité, les Al shabaabs auraient perdu certains de  leurs leaders suite à l’artillerie.

Le Major Jean claude Masoro, l’un des planificateurs de cette opération a indiqué que tous les scenarii avaient été analysés afin de mener à bon port cette opération.  Il salue la bravoure et la détermination  dont les militaires burundais ont fait preuve  afin que l’opération soit exécutée avec succès. 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.