La discipline, base de la réussite d’une mission de maintien de paix

Le Chef de la Force de Défense Nationale du Burundi, le Général Prime Niyongabo a animé une causerie morale jeudi le 19 mai 2022 à Mudubugu à l’intention des 65 et 66e Bataillons de l’ATMIS (Mission de Transition de l’Union Africaine en Somalie) pour renforcer la discipline et la cohésion dans les missions de maintien de la paix. Il les  recommande d’être caractérisés par la cohésion, l’unité et le professionnalisme pour l’honneur du Burundi en général et de la FDNB en particulier.

Avant le déploiement des bataillons en mission de paix, Le chef de la Force de Défense Nationale du Burundi le Général Prime Niyongabo se rend au centre de formation pour le maintien de la paix (CFMP) de Mudubugu pour renforcer les instructions acquises par les militaires. Il les recommande toujours d’afficher un comportement digne d’un militaire de maintien de la paix et une discipline militaire, pilier d’une armée professionnelle. « Nous sommes venus ici pour vous souhaiter un bon voyage. Accomplissez bien votre mission pour l’honneur du Burundi et de la FDNB. Nous vous souhaitons de travailler sous la protection de votre créateur. » a indiqué le Général Prime Niyongabo.

L’ATMIS a quelle mission ?

 Le chef de la FDNB a aussi expliqué les changements opérés au sein de la mission. La mission de l’Union Africaine en Somalie (Amisom) a changé en mission de transition de l’Union Africaine en Somalie (ATMIS). L’ATMIS a une mission de combattre et déraciner le groupe terroriste Al-shabab et son idéologie  en Somalie dans un délai ne dépassant pas le 31 décembre 2024. « Ce que je peux vous donner comme conseils est d’y aller étant préparé au combat, éviter le travail de routine, adopter des tactiques dynamiques, éviter les fautes disciplinaires, tout en sachant que ce ne plus l’Amison que vous étiez familiers et que chaque contingent sera évalué sur base de ses opérations trimestrielles », a déclaré le chef de la FDNB.

Des conseils divers ont été donnés

Le chef de la FDNB a aussi proféré des conseils sur la protection des familles des militaires qui partent en missions de paix. Il leur demande d’écarter toute mésentente de leur famille, de travailler pour le compte de la famille et du pays, de respecter les lois et règlements, d’aimer la patrie et de prendre soins de l’équipement qui sera mis à leur disposition pour l’intérêt national.  Il leur a recommandé d’éviter toute faute pouvant impliquer le rapatriement afin de  se faire respecter et faire respecter tout le corps de la FDNB.

Les 65 et 66 Bataillons vont relever les 60 et 61 Bataillons de l’ATMIS qui viennent de terminer une année de mission de maintien de la paix de l’Union africaine en Somalie.

 

 

                                                                                                                                             Capitaine Thaddée Bigirimana

 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.