La coopération militaire burundo-francaise est dynamique

Franco-Bdais

Dans le cadre  de renforcer la coopération militaire burundo-francaise, depuis le 22 février  jusqu’ au 04 mars 2021, à l ’ISCAM, vingt-sept militaires de la brigade blindé toutes catégories confondues ont suivi une formation assurée par une équipe d’instructeurs français du 6ème bataillon d’infanterie marine basée au Gabon. Cette formation intitulée "Formation - Blindé - Opération de Maintien de la Paix".

Dans son discours de circonstance à l’occasion de la clôture de cette formation, le Colonel Léonidas  Rupereza, chef adjoint du chargé  des opérations et entraînements à la FDNB, au nom du chef de la FDNB, a remercié l’Ambassade de la France au Burundi pour les efforts qu’elle ne cesse de déployer dans le cadre de renforcer la coopération militaire entre ces deux pays surtout dans le domaine de la formation militaire. Il a fait savoir que le commandement de la FDNB est reconnaissant de toutes les actions positives et concrètes faites à travers la coopération burundo- française pour accroître les capacités opérationnelles des militaires burundais. A titre illustratif, le colonel Rupereza  a rappelé la contribution de la France à  la FDNB dans différents stages de formation faites au Gabon comme la formation sur l’Etat-major tactique, des formations diverses sur les missions de maintien de la paix et autres. Il a aussi mentionné les  appuis divers dans le cadre de ces missions de maintien de la paix.

Le colonel Rupereza  a aussi indiqué que cette formation sur les blindés est organisée à point nommée. Elle  est faite dans une période où  le monde entier fait face à la menace terroriste, a-t-il dit. Selon lui,  aucun pays ne peut se dire qu’il est à l’abri de ces attaques; la meilleure façon de vaincre le terrorisme est de se ressouder, partageant des expériences et des connaissances.  Il a rassuré  qu’il est persuadé  que les connaissances acquises par les militaires burundais dans cette formation sur l’emploi des blindés serviront d’outils efficaces pour combattre le terrorisme. A ces instructeurs français, ayant eu l’occasion de faire le tour du Burundi visitant certains lieux touristiques,  le Colonel Rupereza  leur a demandé d’être de bons ambassadeurs en témoignant que le Burundi vu à travers les médias est différent du Burundi qu’ils ont vu de leurs propres yeux.

Quant à l’attaché  de défense de la République française au Burundi, le Colonel Yves Nicolas DOSSER qui était lui aussi présent dans ces cérémonies de clôture, a, dans son discours, précisé que pour ces instructeurs français, le fait de venir dispenser cette formation malgré les conditions difficiles dues  au COVID 19, est un signe éloquent qui montre le dynamisme  de la coopération militaire franco-burundaise, une coopération qui se renforce et se concrétise surtout à travers l’envoi des membres de la FDNB dans différents stages à l’étranger comme au Gabon et aussi au niveau national en dispensant des formations pour le renforcement de leurs capacités.

Maj  MANIRAMBONA, D.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Vous pouvez aligner les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.
  • Vous pouvez légender les images (data-align="center"), mais également les vidéos, citations, etc.